La compagnie

Mission

Simoniaques Théâtre est une compagnie de création qui cherche à créer différents langages dramatiques ainsi qu'à remettre en question certaines manières de créer de nouvelles oeuvres contemporaines, remanier des oeuvres théâtrales, ou même littéraires, qui sont considérées comme " intouchables " et " sacrées ".

Simoniaques Théâtre propose une recherche sur la forme théâtrale et la manière de raconter; soit par le mélange de différents médiums, l'exploration du langage, du geste, du jeu ou du rapport scène-salle.

Comme le théâtre est un art de rencontre, c'est celle-ci qui est mise de l'avant, que ce soit avec le public, entre artistes de différentes disciplines ou de milieux professionnels autres qu'artistiques. Aussi, la mise sur pied d'événements favorisant la médiation avec le public et prolongeant la réflexion en dehors de la scène est un élément primordial du mandat de la compagnie.

Hors scène

Plusieurs événements nous ont permis de resserrer les liens avec le public en prolongeant les activités de la compagnie en dehors de la scène. L'événement le plus marquant est probablement notre semaine Sacrée Sauce brune, (28 août au 6 septembre 2010), organisée de pair avec Espace Libre, avec la venue, entre autre, d'Artiom Koulakov, linguiste russe faisant sa thèse de doctorat sur les sacres québécois, Claude Poirier, linguiste et directeur du trésor de la langue française au Québec, Biz, membre du groupe Loco locass, etc. Les débats et conférences, la projection du film STIE : sacrer c'est sacré! ont permis au public de réfléchir et de discuter sur le sacre et l'identité québécoise.

D'autres événements comme l'exposition d'oeuvres réalisées à partir de la pièce Sauce Brune de l'artiste peintre Martin Fecteau, dans le hall du Théâtre d'Aujourd'hui (8 au 26 février 2011) ou encore la publication des textes de Sauce Brune, Soupers et D pour Dieu? chez Dramaturges Éditeurs, ont contribué à ce rayonnement hors scène essentiel à notre compagnie et qui favorise une nouvelle médiation avec le public.