Simon Boudreault; finaliste de langue française des Prix littéraires du Gouverneur général de 2015

20 octobre 2015

Félicitations à Simon Boudreault qui se retrouve finaliste pour les prix littéraires du Gouverneur général  de langue française pour une des ses créations. En effet, la pièce En cas de pluie, aucun remboursement,  créee cet été au Petit théâtre du nord est finaliste dans la catégorie théâtre français des #livresgg2015.  C'est pour une troisième année consécutive qu'il est en nomination dans cette catégorie. Nous lui souhaitons la meilleure des chances. 

 

 

 

INFO SUR LE LIVRE: En cas de pluie, aucun remboursement

Par Simon Boudreault

Publié par Dramaturges Éditeurs,

distribué par Diffusion Dimedia
ISBN : 978-2-89637-080-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Raconte-moi un auteur: Simon Boudreault

par 

 

Simon Boudreault a été conteur bien avant de devenir auteur.

Quel est votre rituel d'écriture? Quels sont vos rêves les plus fous? L'actualité a demandé aux finalistes des Prix littéraires du Gouverneur Général de parler de leur métier. Toutes les entrevues de la série «Raconte-moi un auteur» sont accessibles ici.

Simon Boudreault est finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général pour sa pièce En cas de pluie, aucun remboursement, publiée par Dramaturges éditeurs.

L'étincelle

Comment est né votre désir d'écrire, de créer? Des souvenirs d'enfance précis?

L'envie d'écrire est passée par celle de raconter. Ça a commencé dans la cour d'école, je devais avoir pas loin de huit ans. La veille j'avais rêvé à un de mes camarades de classe, je lui raconte mon rêve. D'autres élèves me demandent s'ils étaient dans mon rêve, malheureusement non. Les jours suivants je me suis mis à inventer de «faux» rêves où mes amis y étaient les personnages principaux. Je suis passé d'enfant rêveur dans son coin à un enfant ayant beaucoup d'amis. Le pouvoir du récit. Le besoin de se raconter, de se faire raconter, d'être raconté.

Le rituel

Où et quand vous installez-vous pour écrire, pour créer? À quoi ressemble votre espace de travail? Thé, café, boissons, objets fétiches?

Je travaille sur mon portable. Quand j'ai le temps et que mes deux adorables filles dorment ou sont à l'école pour l'une, garderie pour l'autre. Au minimum trois heures devant moi. J'ai lu dans un article sur le fonctionnement du cerveau humain que la page blanche ? ce moment où on a aucune idée ? dure en moyenne deux heures, donc j'essaie d'étirer jusqu'à dépasser ce moment.

L'ouvrage

Quel est le livre qui vous a marqué, qui a changé votre vie? Pourquoi?

Pour rester dans le domaine du théâtre, la langue et la théâtralité de Tremblay m'ont montré que cet art pouvait être à la fois ancré dans notre réel et poétisé. Et L'opéra de quat'sous, de Brecht, m'a ouvert les yeux sur les possibles avec son utilisation de la musique et de l'adresse directe au public.

Le projet

Quel est votre prochain projet littéraire? Le ou les thèmes que vous prévoyez aborder?

Je travaille à une coécriture avec Jean-Guy Legault, une comédie épique s'amusant avec les archétypes des tragédies de Shakespeare. Gloucester, une pièce qui se questionne sur le besoin de haïr, de définir un ennemi dans la quête du pouvoir pour se positionner et monter dans la hiérarchie. À Québec et Montréal à l'automne 2016.

Le rêve

Vos rêves les plus fous! Pour le monde de la littérature (l'avenir du livre, par exemple), pour la société, pour votre entourage, pour les arts...

Pour la société, je rêve d'un énorme ÉVEIL. Une conscience et une acceptation de l'autre. Je pense que les arts pourront être l'étincelle qui le provoquera. J'en rêve pour mes proches.

Toutes les entrevues de la série «Raconte-moi un auteur» sont accessibles ici.

Les Prix littéraires du Gouverneur général sont administrés et financés par le Conseil des arts du Canada.